La plus belle

J’aime les boules à neige.
J’aime prendre le temps de les choisir.
J’aime réagir comme une enfant le jour de Noël quand je tombe sur une perle.
J’aime celles qui sortent de l’ordinaire, qui ne sont pas qu’un simple souvenir de voyage pour touristes.
J’aime les observer après les avoir retournées, elles me renvoient dans un endroit paisible.
J’aime m’émerveiller en scrutant le petit monde qu’elles représentent.

Je crois que cette collection a démarré avec la boule à neige qu’avait ma grand-mère dans son ancienne chambre : une énorme boule représentant la Vierge apparaissant à Bernadette à la grotte de Massabielle. Les détails de la représentation m’ont toujours fascinée. Et puis cette fausse neige qui tombe dessus lentement, c’est tellement joli.

Celle que je préfère dans ma collection n’a rien à voir. Elle représente 2 cerfs dans une forêt de sapin. Ce qui m’a plu c’est son éclat, tout ce blanc. J’ai été comme hypnotisée en la voyant.

Que l’on trouve les boules à neige moches, ringardes à souhait, poussiéreuses, kitsch et j’en passe, je m’en contre-fiche. Je les aime et les trouve jolies.

Dénichée chez Casa durant Noël 2012,
voici la plus belle de ma collection :

boule à neige Beyondzewords

Boule à neige Casa
Robe Mademoiselle R
Bracelet offert par mes parents

Rendez-vous sur Hellocoton !

She’s like the wind

Cette session photo avec Céline date d’il y a quelques temps. Je n’avais pas eu l’opportunité d’en parler mais les photos étaient déjà sur ma galerie Flickr. Cette session à la base devait être autre chose qui n’a rien à voir avec le résultat. Je suis très contente des photos obtenues et mon ancienne idée me trotte toujours dans la tête. J’ai pu inaugurer mon trépied, offert par Céline d’ailleurs, pour mes 25 ans.

Photographies BeyondzewordsLévitation beyondzewords Beyondzewords photos

Snow in Toulouse

Toulouse, in LoveToulouseToulouse
ToulouseToulouse

 

 

 

Galerie de Beyondzewords sur Flickr.

Toulouse n’est pas une ville à neige, et sincèrement, c’est une des raisons pour laquelle j’y habite.
Ce matin, la ville a revêtu un manteau blanc, du coup je suis allée tester mon réflex sur les bords de Garonne.
Bon j’avais aussi pris mon polaroid mais ayant de vieux films, ils ne rendent pas très bien…